Retour d’expérience Dynacité : les coûts et délais de mise en place d’un CPE ne sont pas plus longs que ceux d’une rénovation classique

Résidence Le Pralon à Nurieux Volognat dans l’Ain © Dynacité

En 2011, le bailleur social Dynacité choisit de mettre en œuvre un CPE de type CREM (Conception, de réalisation, d’exploitation ou de maintenance) sur un bâtiment de 1972, dédié à l’habitat social. Le CPE a pour objectif complémentaire l’amélioration de l’aspect extérieur du bâtiment, de la sécurité, ainsi que du confort des appartements, par la réfection des cuisines et des sanitaires, le changement des revêtements de sol et le choix d’un nouveau système de chauffage.

Le groupement d’entreprises choisi s’est engagé sur une réduction de 42,5 % de la consommation énergétique par rapport à la situation initiale. Les travaux se sont terminés en 2013, et le bilan sur la période de chauffe 2013-2014 a permis d’évaluer les économies d’énergie à 50 %, soit un dépassement de l’objectif initial. Les locataires ont ainsi vu baisser leurs charges de manière significative par rapport à l’année 2012.

En termes de coûts, la mise en œuvre du projet montre que les coûts de conception et de rénovation sont similaires aux projets de rénovation menés habituellement par le bailleur. La différence se fait sur les coûts indirects, liés à l'addition des temps et des ressources consacrés aux actions administratives. Dynacité consacre habituellement un temps moins important dans la rédaction de ses cahiers des charges. Sur ce projet, trois employés ont travaillé de manière approfondie sur l'analyse des offres, impliquant une élévation des coûts indirects internes.

Mais, même si la mise en œuvre d’un tel marché implique davantage de temps en interne, elle permet d’en gagner par la suite, dans la mise en œuvre des travaux, puis en exploitation-maintenance. Le gain de temps est notamment lié à la réduction du nombre de consultations pour engager la phase travaux. En effet, dans un projet classique, il faut en premier lieu consulter la maîtrise d’œuvre, rédiger le cahier des charges, puis consulter les entreprises de travaux, alors qu’un CREM, une seule consultation est réalisée, pour l’ensemble des prestations demandées.