Exemple de matrice permettant de choisir les travaux à effectuer sur ses bâtiments

Une matrice peut être construite sur la base des réflexions et/ou études énergétiques réalisées sur le patrimoine.

Matrice de choix des bâtiments à prioriser dans un CPE

 

L'exemple ci-dessus présente, pour chaque bâtiment (colonnes), les actions (lignes) envisageables pour réduire ses consommations d’énergie, voire atteindre un niveau de performance élevé correspondant à une rénovation énergétique globale (au niveau, par exemple, du label Bâtiment Basse Consommation), ainsi que l’enjeu quantitatif de chaque action (code couleur : rouge = enjeu élevé, orange = enjeu moyen, vert = peu d’enjeu).

Cette représentation permet de détecter les différents types de CPE qu’il est possible de mettre en place. Dans l’exemple ci-dessus, il peut être opportun d’opter, en groupant les actions des bâtiments 1 à 9, pour un CPE « Services » (repère 1) et/ou un CPE « Travaux et services » de type «  chaufferie » (repères 1 + 2). Mais on peut également décider de lancer un ou plusieurs CPE spécifiques sur certains bâtiments (2, 5 et 9), de type « Travaux et services », incluant des actions sur les services, les chaufferies et le bâti (repères 3, 4, 5). Il serait également possible d’engager une action collective d’isolation de toiture sur 6 bâtiments, combinée à une action sur les services des 6 bâtiments concernés, et éventuellement sur les chaufferies, sous forme de CPE « Travaux et services ».

Plusieurs solutions sont donc possibles sur un même patrimoine. C’est au maître d’ouvrage de choisir ses priorités, en fonction de ses objectifs et du budget dont il dispose.