Doit-on intégrer la conception dans le CPE ?

Quand la conception du projet est simple et peut être internalisée, par exemple dans le cas du remplacement d’une chaufferie sur un bâtiment, le montage d’un CPE de type REM (réalisation, exploitation, maintenance) est à privilégier, car relativement facile à mettre en place. Ce mode contractuel permet de ne pas demander aux candidats une expertise en conception, et de favoriser l’accès du CPE aux petites entreprises.

Pour les projets plus complexes et financièrement plus importants, intégrant différents types de travaux et/ou plusieurs bâtiments, opter pour un contrat de type CREM (conception, réalisation, exploitation, maintenance), intégrant la conception, est conseillé. L’opérateur porte alors la responsabilité d’optimiser le projet dans son ensemble et d’en garantir le résultat. Les entreprises souhaitant répondre doivent avoir un « concepteur » en interne, ou bien constituer un groupement pour en intégrer un.